luffah

Publié le 3 août 2017
Essentiel / Linux

La clé USB est un porte-document de poche. Pour les affaires sérieuses, on aimerai bien y stocker des projets et peut-être des mots de passe, des documents officiels ou confidentiels.

Cependant, on n'est jamais à l'abri du vol et de la perte de ces données. En effet, qui n'a jamais égarer sa clé USB, et n'a jamais laisser ce support à la vue de personnes inconnues en faisant sa pause. On va donc voir comment se prémunir de ces cas.


D'abord, pour crypter une clé USB, assurez vous d'avoir une clé USB qui ne contient pas de données que vous souhaitiez conserver (ou copier les ailleurs de manière temporaire).

Évitez de créer (et d'utiliser) votre disque crypté sur un ordinateur public (cela incluent l'ordinateur de votre entreprise, à moins que vous fassiez pleinement confiance à l'administrateur des systèmes).

Vous allez créer un disque crypté pour dupliquer et transporter des données depuis votre disque principal. Ce disque sera verrouillé par un mot de passe.

Crypter un disque n'empêche pas la perte de ce dernier, donc n'oubliez pas de garder une copie des données dans une autre emplacement de stockage. Cela peut être votre ordinateur ou une autre clé USB, à condition d'en sécuriser aussi l'accès (idéalement crypté). Par exemple, vous pouvez directement prévoir de cryptés deux clé USB.

Si l'environnement de bureau Gnome n'est pas installé, vous pourriez avoir besoin d'une connexion internet.

Il faut avoir l'utilitaire de disques de Gnome parmi les applications installées. Dans votre menu principal, il pourra être trouvé parmi les utilitaires systèmes. Le nom de la commande est "gnome-disks". Dans le menu, il sera traduit par "Disques" et décrit par le texte "Gérer les disques et les lecteurs".

Vous pouvez utilisez dans le gestionnaire de paquets ou l'utilitaire d'installation des applications pour installer ce dernier. Sous Debian, la solution la plus efficace est d'utiliser le terminal.

Dans le terminal
sudo apt install gnome-disk-utility

Comme indiqué précédemment, accéder à l'utilitaire des disques, par le menu.

La fenêtre du logiciel Gnome Disks

Brancher maintenant la clé USB dans le lecteur approprié. Cette dernière va apparaitre dans la panneau à gauche.

Après insertion de la clé USB, un disque apparaît dans la panneau le plus à gauche.

Cliquer (ou valider au dessus du nouvel élément) sur le disque correspondant à la clé insérée. Ensuite, il faut accéder au menu principal.

Dans le menu, choisir "Formater le disque..."

Dans la barre d'outils, on sélectionne le menu principal, puis Formater le disque...

Un popup apparaît. Vous pouvez valider l'option par défaut.

Selectionner le partionnement Compatible avec tous les systèmes et périphériques MBR si votre ordinateur. Ensuite, valider le bouton Formater.

Un nouveau popup de confirmation apparaît.

Ensuite, valider encore le bouton Formater.

Maintenant, créer la partition.

Cliquer sur le bouton permettant de créer une nouvelle partition.

Dans partie spécifique au disque (panneau à droite), cliquer sur Créer une partition (symboliseé par un plus).

Un popup apparaît. Maintenant sélectionner le type.

Sélectionner le Type.

Pour crypter une partition, il faut sélectionner "Chiffré..."

Choissir le Type Chiffré, compatible avec les systèmes Linux (LUKS + Ext4).

Entrer les informations demandées.

Entrer le Nom de la partition, la phrase ou mot de passe et la confirmation du mot de passe. Ensuite, valider le bouton Créer.

Dés lors que la partition est crée. Elle apparaît dans l'utilitaire des disques. Aussi, le disque est accessible depuis l'explorateur de fichiers.

La nouvelle partition cryptée est maintenant détectée. Aussi le nouveau disque crypté est accessible dans l'explorateur de fichiers.

Si vous démontez, débranchez et rebranchez votre clé USB, il faudra entrer un mot de passe pour y accéder.

Lorsque vous rebrancherez la clé USB, vous aurez une invite pour entrer votre mot de passe.

Les fichiers que vous stockerez seront maintenant protégés ! Mais n'oubliez pas de garder un double de cette copie, car à la moins défaillance de la clé USB, ses données seront irrécupérables.